Le microbiote, en prendre soin pour booster son immunité

Il faut savoir que 70% des cellules de défense de l’organisme sont fabriquées au niveau de notre intestin. Que l'on soit fragile ou pas, chacun doit s'armer sur le plan immunitaire. Ces cellules de l'immunité dépendent de la qualité de notre alimentation (richesse en vitamines, minéraux...), d'une bonne digestion, d'un bon microbiote.

Les aliments que nous ingérons doivent subir une série de transformations qui vont permettre aux vitamines, minéraux, oligo-éléments, glucides, acides aminés et lipides d'être correctement absorbés à travers l'intestin afin d'assurer le bon fonctionnement de tous les organes de notre corps. Ce processus complexe s'appelle la digestion et dépend en grande partie de la composition de notre flore intestinale, notre microbiote.

Plus notre microbiote intestinal est riche et varié, plus les bienfaits sur notre santé sont nombreux. Certaines maladies auto-immunes (comme le diabète) ou maladies articulaires, cutanées ou l'obésité pourraient être évitées, atténuées ou soignées, en agissant sur la composition du microbiote.



L'importance d'une bonne digestion

La digestion a pour but de réduire les aliments en petits fragments absorbables. Le tube digestif, qui commence avec la bouche et se termine avec le rectum, dégrade les aliments en petites molécules, absorbe les sucres, graisses, vitamines, minéraux et empêche la pénétration des particules néfastes pour l'organisme, telles que bactéries, virus, pesticides,....

Il est primordial de maintenir une bonne fonction intestinale pour permettre aux nutriments indispensables d'être correctement absorbés et aux déchets toxiques d'être éliminés de l'organisme. Cette bonne digestion est liée à :

  1. une mastication correcte

  2. une sécrétion appropriée d'enzymes

  3. un bon équilibre de la flore intestinale (microbiote)

  4. une bonne perméabilité intestinale.

Le microbiote, notre allié santé

Le microbiote intestinal est l'ensemble des micro-organismes (bactéries, champignons, virus non pathogènes...) qui peuplent notre intestin. Il existe un microbiote au niveau de la bouche, de l'intestin, des poumons, de la peau, du vagin. Notre corps contient autant de bactéries que de cellules qui le composent. En effet, nous sommes composés d'environ 50 000 milliards de cellules et autant de bactéries. L'ensemble vit en parfaite harmonie tant qu'un bon équilibre est maintenu.

Ces milliards de bactéries contribuent à la digestion de certaines substances, à la protection contre des agents pathogènes, à la synthèse de vitamines, au maintien d'un bon système immunitaire.

>> Le microbiote joue un rôle essentiel pour le maintien de notre santé et de notre bien-être.

Comment se forme t-il ?


Le microbiote se constitue pendant la 1ère année de la vie et il est fortement influencé par la flore vaginale de la maman pendant l'accouchement. Le microbiote d'un enfant né par voie vaginale et celui d'un enfant né par césarienne ne sera pas composé des mêmes familles de bactéries. Ces différences dans la composition du microbiote peuvent avoir des conséquences dans le développement et la santé du jeune enfant qui peut être plus fragile aux infections et aux maladies atopiques, telles que eczéma et asthme.

Ensuite, l'alimentation aura une influence primordiale sur la composition du microbiote et le développement du cerveau. Mais la prise d'antibiotiques peut perturber de manière durable le microbiote.

Perturbations du microbiote

Le mode de vie et l'alimentation ont une action importante sur la composition du microbiote. Des études récentes tendent à prouver qu'un microbiote appauvri en bactéries apparaît comme un facteur de risque de maladies métaboliques, telles que obésité, diabète. Une alimentation riche en fibres (provenant des fruits, légumes, céréales et légumineuses), permet le développement de centaines d'espèces de bactéries et c'est cette diversité qui permet au microbiote d'être plus résistant.

>> Une alimentation variée, équilibrée, riche en fibres et pauvre en sucres contribue au maintien d'un microbiote sain.

Le stress, l'alimentation déséquilibrée, les troubles du transit, la prise de certains médicaments, les polluants perturbent notre flore intestinale et sont responsables de dysbiose.

La prise en charge en médecine anti-âge

Lors de la consultation, nous vous questionnons sur la qualité de votre digestion (la fréquence des selles, leur aspect, la présence de douleurs, gaz, ballonnements...). Vos réponses permettront de suspecter un trouble de la perméabilité intestinale (hyperperméabilité intestinale), pouvant être favorisée par une mauvaise alimentation, le stress, une dysbiose.

Des bilans biologiques pourront être alors proposés.

24 vues0 commentaire